Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 11:42
Suite à un reportage sur le tourisme de la mort en Suisse, je souhaite consacrer un billet à l'euthanasie.

Il faut savoir qu'il existe deux formes d'euthanasie : active et passive.
La forme passive, qui est autorisée en France par la loi Leonetti, consiste à cesser un traitement afin de laisser mourir la personne. Au contraire, la forme active, seulement autorisée en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas et dans l'état d'Oregon aux Etats-Unis, se définit comme l'intervention d'un tiers dans le but de lui retirer la vie.

L'euthanasie dite active étant interdite en France, nombre de personnes s'exilent dans des pays voisins pour mettre fin à leurs jours. Le problème est que certains individus profitent de cette situation et montent un business autour de cela. Ces gens se font donc de l'argent sur le dos de personnes, parfois désespérées, qui souffrent.

Pour limiter ces abus, je pense que la France devrait légaliser l'euthanasie mais seulement pour les cas les plus graves (cancer, grandes souffrances ...) tout en l'encadrant strictement. Ainsi, je crois qu'il est du devoir de l'Etat d'aider les citoyens à pouvoir partir dignement.
Afin d'éviter toute dérive, le processus d'euthanasie devrait être clairement défini et étalé sur plusieurs semaines pour ne pas précipiter les choses et ne pas banaliser cet acte.
Je crois que c'est à la personne souhaitant mourir de manifester sa volonté par écrit auprès de son médecin et d'une commission d'experts (médecins, psychiatres ...). Pour être sûr que le patient a bien réfléchi à la situation et est conscient de la gravité de l'acte ainsi que de ses conséquences, celui-ci devrait passer devant cette commission par deux fois avec au moins 15 jours de délai entre les deux entretiens pour lui laisser la possibilité de changer d'avis.
Après toutes ces démarches, et si le patient est toujours d'accord, l'acte proprement dit devrait, à mon avis, avoir lieu dans un cadre hospitalier, en présence ou non de la famille.
Je suis toutefois opposé au fait de payer pour mourir. Le malade ou sa famille devraient juste rembourser les frais médicaux afin que personne ne fasse de profit avec le malheur des certains.
Partager cet article
Repost0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 11:31
Depuis quelques temps déjà, les pêcheurs bloquent de nombreux ports de France. La raison : le prix, devenu exorbitant, du gazole et qui constitue une part importante des dépenses des pêcheurs. Ainsi, les frais de carburant sont en perpétuelle hausse mais les ventes de poisson ne suivent pas toujours.
La situation commence cependant à se débloquer suite au déblocage de 110 millions d'euros en faveur de ce secteur. Cette aide pourrait toutefois être jugée illégale par la commission européenne car en aidant ses pêcheurs, la France fausserait la concurrence entre ceux-ci et les marins des autres pays.
Nous ne sommes pourtant pas à l'abri d'une européanisation et d'une généralisation du confit puisque le gazole est utilisé dans de nombreux secteurs d'activité.


Partant de ce constat, on peut en extraire plusieurs problèmes.

 - Le premier est une hausse forte et durable du prix du baril de pétrole (aux alentours de 135$). Cela se répercute alors sur le prix à la pompe où le litre coûte parfois jusqu'à 1,55€ et pénalise donc les professionnels comme les particuliers. Il faut savoir, cependant, que le prix d'un litre comprend entre autres 19,6% de TVA plus 60 centimes de TIPP (Taxe Intérieure sur Produits Pétroliers) pour l'essence et 42 centimes pour le gazole. On a donc environ 55% de taxes sur le prix d'un litre d'essence et 43% sur le prix d'un litre de diesel.

  - Le second est la trop grande dépendance de notre économie vis-à-vis du pétrole puisque cette énergie fossile est utilisée dans presque tous les types de transport (voitures, avions, bateaux ...) mais également dans l'industrie pour la fabrication de plastique. Cet asservissement au pétrole et donc aux pays exportateurs de pétrole (OPEP) nous contraint à subir, dans une certaine mesure, les fluctuations des tarifs de l'or noir.

 -  Enfin,  on peut voir que l'Union Européenne, prétextant la libre concurrence, est frileuse quant à ces aides accordées et souhaite ainsi limiter les mesures du gouvernement français pour tenter d'améliorer la situation. En outre, il faut savoir que l'UE impose aux pêcheurs européens des quotas de pêche afin de préserver la quantité de poisson en mer en leur permettant de se reproduire. Ce principe est, en soi, louable mais l'ennui est que les marins de pays n'appartenant pas à l'UE tels que la Norvège ou la Russie peuvent, eux, pêcher sans quotas, ni réglementations drastiques. De plus, il apparaît que pour pouvoir répondre à toute la demande en poissons, les pays de l'UE sont obligés d'en importer.


Alors quelles solutions pour remédier à ces problèmes ?

 - Pour diminuer le prix des carburants, il pourrait être tentant de supprimer ou de baisser la TIPP afin d'alléger les taxes mais cela n'est, à mon avis, pas viable à terme car cette taxe est la 4ème plus grosse recette de l'Etat (après la TVA, l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés). Aussi, si les recettes sont réduites les dépenses vont donc diminuer en conséquence, ce qui n'est pas forcément souhaitable selon les postes de dépenses sacrifiés.
De plus, cela n'aurait pas d'incidence sur les pêcheurs car ceux-ci en sont exonérés.

 - Afin de compenser cette hausse du carburant, il conviendrait plutôt de développer des énergies alternatives. Des recherches sont actuellement menées sur des voitures électriques (mais cela pose le problème de la production d'électricité qui est aujourd'hui réalisée en grande majorité grâce au nucléaire et du traitement des déchets rejetés), des voitures roulant à l'hydrogène qui paraissent assez prometteuses. Je m'oppose cependant à l'utilisation de biocarburants utilisant des ressources agricoles car cela entraîne une hausse du prix des matières premières liée à un accroissement de la demande et une stagnation de l'offre.
Pour se libérer du carcan qu'est le pétrole,  il faut encourager les entreprises et les particuliers à investir dans la recherche et le développement de ces énergies nouvelles en accordant, par exemple, un crédit d'impôt.

 - Concernant la réticence de l'UE aux aides accordées, il apparaît que la France ne peut décider de ce qui est bon pour ses citoyens. Les pays européens sont donc assez limités dans leurs actions pour soi disant respecter la concurrence mais il faut alors laisser à ces pays les moyens d'être compétitif par rapport aux nations extra-européennes en négociant des accords internationaux et non seulement au niveau européen, et ce pas uniquement dans le domaine de la pêche.



Partager cet article
Repost0
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 15:45

La nouvelle a été confirmée hier en fin d'après-midi.

Le chef des FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie), Manuel Marulanda, est décédé à l'âge de 80 ans d'une crise cardiaque. Sa mort remonte toutefois à la fin du mois de mars.
Cette annonce relance l'espoir des familles des victimes qui ont lancé un appel au nouveau chef des Farc Alfonso Cano.



La confirmation de la mort de Marulanda me semble être une bonne nouvelle dans la mesure où le commandement change de main et cela peut relancer la période de libération que nous avons connue il y a de cela quelques mois.
On peut, à l'inverse, redouter une radicalisation du mouvement et la complication des relations avec les Farc.
Seul l'avenir nous le dira mais j'espère sincèrement que ce nouveau dirigeant fera un geste envers toutes les familles des prisonniers, auxquels j'apporte tout mon soutien.

Concernant Ingrid Betancourt, l'otage française, je souhaite bien évidemment son évacuation de la jungle
colombienne mais je me pose la question de la responsabilité de son enlèvement. En effet, la franco-colombienne a été enlevée à bord d'une voiture alors qu'elle allait soutenir le maire de San Vicente del Caguan. Ce déplacement devait initialement se faire en hélicoptère mais ce ne fut pas le cas pour des raisons protocolaires. Ingrid Bétancourt souhaita, malgré les avertissements du gouvernement, se rendre à San Vicente par la route et fut kidnappée durant le trajet.
Je trouve donc stupide sa décision d'avoir mis en jeu sa vie et celle des  personnes l'accompagnant pour assister à une réunion de soutien.

Je tiens également à condamner l'action des Farc qui est, à mon sens assez lâche, puisque ceux-ci utilisent le kidnapping et se cachent dans la forêt pour arriver à leurs fins.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 13:19

Pour mon premier post, et comme le veut la tradition, je vais me présenter.


Je m'appelle Thomas (ou Tomgu pour les intimes), j'ai 18 ans et je vis près de Grenoble, dans l'Isère.
Je suis actuellement en 1ère année de dut GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) et je souhaite continuer mes études dans le domaine de la comptabilité et des finances.

Parallèlement à cela, je m'intéresse fortement à la vie politique française. A ce jour, je me positionnerais au centre droit. Bien que je souhaiterais m'engager politiquement, je refuse, pour le moment, de m'encarter dans un parti afin de garder une certaine liberté de parole et de pensée.

J'ai créé ce blog dans le but de réagir à l'actualité nationale et internationale ainsi que de mettre par écrit mes prises de positions vis-à-vis des événements politiques, économiques ou sociaux de notre pays. J'essaierai de m'exprimer sur ce blog au moins trois fois par semaine, et ce dans la mesure du possible.

J'attends avec impatience vos commentaires qui seront, je l'espère, constructifs, respectueux et sans faute.



Partager cet article
Repost0